Au marché de Noël à Addis Abeba

Au marché de Noël de l’Alliance éthio-française d’Addis Abeba. © Christian Merer.

C’est un ancien cheminot du chemin de fer djibouto-éthiopien, autrefois franco-éthiopien, qui tient le stand où est présenté « Arthur Rimbaud photographe ».

Merci à Christian Merer, son directeur et à toute l’équipe de l’Alliance. De belles fêtes à vous !

10 novembre 1891

Arthur Rimbaud. Dessin d’Isabelle, vers 1891.

10 novembre 1891. Rimbaud meurt à 10 heures selon les registres de l’hôpital de la Conception à Marseille.

La veille, il a dicté à sa sœur Isabelle la lettre à un directeur de compagnie maritime :

Un lot……..1 dent seule

Un lot……………2 dents

Un lot……………3 dents

Un lot……………4 dents

Un lot……………2 dents

M. le directeur,

Je viens vous demander si je n’ai rien laissé à votre compte. Je désir changer aujourd’hui de ce service ci dont je ne connais même pas le nom, mais en tous cas que ce soit le service d’Aphinar. Tous ces services sont là partout et moi impotent, malheureux je ne peux rien trouver, le premier chien dans la rue vous dire cela envoyez moi donc le prix des services d’Aphinar à Suez. Je suis complètement paralysé donc je désire me trouver de bonne heure a bord dites-moi à quelle heure, je dois être transporté à bord.

Rimbaud n’espérait pas un tel bénéfice de la vente de sa caravane.

Vente de la collection Cortot. Autographe d’Arthur Rimbaud.

La lettre envoyée par Arthur Rimbaud à sa famille depuis Aden le 18 novembre 1885 a été adjugée 46.000 € lors de la vente de la collection Alfred Cortot organisée hier par Christies à Paris.

Comme le signale Jacques Bienvenu sur son blog, l’apparition de cette lettre autographe permet de vérifier la façon dont Isabelle et Paterne Berrichon l’avait retranscrite. André Guyaux, dans son édition de la Pléiade, avait donné la version de Berrichon. Il s’en est peu fallu pourtant, m’a-t-il raconté, qu’il n’ait eu connaissance de l’existence cet autographe.

Rimbaud y annonce son prochain départ pour le Choa : il entreprend de livrer pour le négociant français Pierre Labatut, avec lequel il s’associe, une caravane de fusils réformés achetés en Belgique.

La lettre est particulièrement intéressante pour la demande qu’y fait Rimbaud aux siens de lui envoyer le Dictionnaire de la langue Amariñña publié par Antoine d’Abbadie à Paris chez Vieweg en 1881.

Dans son Dictionnaire des orientalistes de langue française (Paris, Karthala, 2008), François Pouillon dit que l’ouvrage de d’Abbadie – qui fait graver spécialement une police de caractères éthiopiens – « comporte quinze mille entrées dont la fiabilité sera avérée par les lexicographes ultérieurs ».

Cette aventure du voyage de Rimbaud au pays du roi du Choa, Sahlé Selassié, couronné Ménélik II en août 1866, et qui deviendra en novembre 1889 negus negest, « roi des rois » d’Ethiopie, sera au coeur de la prochaine exposition que prépare la bibliothèque Carré d’Art de Nîmes : « Rimbaud-Soleillet. Une Saison en Afrique ». Commissariat : Hugues Fontaine. Conseillers littéraire et historique : Jean-Jacques Salgon et Philippe Oberlé.

Lettre de Rimbaud du 18 novembre 1885

Jean-Jacques Salgon me signale la mise en vente prochaine chez Christies d’une lettre d’Arthur Rimbaud adressée à sa famille, datée d’Aden, Hôtel de l’Univers, le 18 novembre 1885.

Rimbaud y annonce son départ pour le royaume du Choa, « une route terrible », « une cinquantaine de jours de marche à cheval par des déserts brûlants ».

Il souhaite se faire envoyer le dictionnaire de langue amhara d’Antoine d’Abbadie et il demande donc à sa famille d’écrire au directeur de la Librairie des langues orientales à Paris. « Je ne puis me passer de l’ouvrage pour apprendre la langue du pays où je vais et où personne ne sait une langue européenne, car il n’y a presque point d’Européens là jusqu’à présent. »

Le Livre des fuites

 Conférence de Pierre Brunel
Conférence de Pierre Brunel

Le professeur Pierre Brunel nous fait l’amitié et le grand honneur de donner une conférence dans notre cycle de manifestations, intitulée « Le Livre des fuites ».

Elle se tiendra le jeudi 3 octobre à 18:00 dans l’auditorium de la médiathèque Voyelles.

Arthur Rimbaud Photographe

Conférence et présentation en avant-première du livre.

Après la table ronde réunissant Éloi Ficquet, André Guyaux et Jean-Luc Steinmetz, puis la soirée événement autour d’Alain Borer, je présenterai en avant-première Jeudi 19 septembre à 18:00 dans l’auditorium du musée de l’Ardenne, Place Ducale à Charleville-Mézières, le livre ARTHUR RIMBAUD PHOTOGRAPHE à paraître le 23 octobre aux éditions Textuel.

La conférence, abondamment illustrée, sera suivie d’une signature puis de la projection du film de Pierre Javelot VERS ZANZIBAR (22′).

Jean Rouaud en invité surprise

Jean Rouaud. DR

Inviter Alain Borer à donner une conférence, c’est ouvrir la porte aux surprises et aux amis.

Chehem Watta, en France pour quelques semaines, fera le voyage de Charleville et commencera la soirée en conversation avec Alain Borer.

Sera ensuite projeté un extrait du Voleur de feu, film de Charles Brabant, avec Léo Ferré, tourné à Harar en 1976.

Sophie Bourel dira des poèmes de Rimbaud en contrepoint de l’intervention d’Alain Borer, poète, écrivain-voyageur, romancier, essayiste…, auteur de nombreux livres sur le poète ardennais, prestation qu’il a choisi d’intituler : Rimbaud : la POÉVIE.

Et Jean Rouaud nous réserve une surprise.